ema

Pour Ema

Tu m'excuseras Ema du peu de mots à venir pour définir notre rencontre. Ils n'en résumeront pas l'intensité et le bonheur partagé. Celui de la futilité et de quelques heures échangées, entre coca, bananes, cacao et mandarine ! Il nous aura fallu quelques semaines avant de se découvrir et de se comprendre mais au fond cela n'a pas d'importance. Tu m'as avoué ton passé et je t'ai parlé de mes projets. Nous nous sommes confiés sans nous juger, toi la Bolivienne et moi le blanquito. Ce sont ces simplicités que nous devrions rechercher, mais le monde s'est compliqué et s'est « monnaïsé ». Tu m'as fait partager un bout de ton univers, ton terrain, ton refuge, ou l'unique obsession est de regarder pousser et de récolter.

Je voulais te remercier de m'avoir prouvé

Que les générations n'ont pas le monopole sur les réflexions.

Je voulais te remercier de m'avoir confirmé

Que la tolérance et le respect ne se limitent pas aux nombres des années.

Je voulais te remercier de m'avoir donné ta simplicité

Que mon esprit a absorbé sans se limiter

  Je ne sais pas si tu liras un jour ces mots, je ne le crois pas. Cela importe peu, il en restera ces moments entre un français et une bolivienne.

  •  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site