La Progéniture

Jusqu'ici je ne l'avais pas remarqué aussi forte, bien qu'elle ne se cachait pas. Je n'avais certainement pas su l'identifier, passant à côté sans vraiment l'observer. A présent je l'ai côtoyé, nous avons discuté et elle me laisse très souvent impuissant.  

Cette progéniture, chaque année plus grande, plus forte, issue du mariage d'un monde capitaliste et de l'exploitation du plus grand nombre. Les paysans en sont souvent les premiers descendants, de puis fort longtemps. Cette progéniture n'est autre que la pauvreté, celle que l'on nomme économique. Puisque cette classification, imposée par certains, ne se base aujourd'hui qu'en terme financier, la pauvreté ne saurait être qu'économique. Mais, l'économie, ce mal dominant qui ne peut exister que par ses dominés, ne peut que « caresser » docilement sa progéniture. Sans elle ces « rois » ne seraient pas.  Sa caractéristique  se situe dans la diversification, qu'elle soit sociale, culturelle ou sanitaire, la pauvreté est aujourd'hui multiples. Mais ces derniers n'existeraient pas sans cette fédératrice pauvreté économique. La marchandisation que notre monde vie atteindrait-elle ces limites ? Je crois qu'elle y est déjà mais tant que notre société sera gérée par le capitalisme et les entreprises, générant des citoyens individualistes et consommateurs irresponsables, la pauvreté aura de quoi s'alimenter.

La Progéniture

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site